Grand Auto

Green Deal : fin des moteurs thermiques pour 2035

Lors du jour de la fête nationale, la Commission européenne annonce l’interdiction de la vente de véhicules thermiques à compter de 2035. Cette première étape s’inscrit dans un plan plus large baptisé le Green Deal. En effet, d’ici 2050 l’Europe pourrait devenir le “premier continent neutre sur le plan climatique”. Ce qui signerait la fin des émissions de gaz à effet de serre.

 

 

La concurrence est rude

Ce pacte vert pourrait bénéficier de 600 milliards d’euros d’aide de l’UE. Il contribuerait ainsi à relancer l’économie du Vieux Contient après la pandémie de Covid-19. Cependant, cette mesure vient chambouler les plans industriels des constructeurs. En effet, c’est désormais la course aux batteries de voitures électriques qui est lancée à en croire le directeur général du groupe Volkswagen :

La mobilité électrique a gagné la course. Nous devons sécuriser une pole position dans la ruée mondiale vers les batteries. – Herbert Diess

Si certains groupes automobiles comme Stellantis ou Volkswagen se disent prêts à tenir ces objectifs, un concurrent de taille se profile à l’horizon : la Chine. Selon Benchmark Mineral Intelligence, l’Empire du Milieu pourrait représenter jusqu’à 75 % des méga-usines en charge de fabrication de ces batteries si convoitées. Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, a tout de même assuré que le pays resterait compétitif notamment grâce à l’hybridation. De plus, lors de son élocution, la ministre longuement insisté sur la malléabilité de ce pacte qui devrait s’adapter aux moyens de chacun.

Aujourd’hui, on voit que 2035 est un horizon acceptable pour l’ensemble des acteurs de la plateforme automobile. […] L’hybridation fait partie des points de discussion, rien n’est figé. – Barbara Pompili

 

https://www.automobile-magazine.fr/asset/cms/840x394/173832/config/122602/2020-new-renault-captur-e-tech-plug-in-tests-drive-31.jpg

 

Cette décision survient à une période charnière pour l’automobile français. D’une part, le rétrofit pourrait permettre au plus grand nombre de s’adapter aux nouvelles mesures environnementales à respecter. D’autre part, grâce à Hyvia, l’Hexagone pourrait s’imposer comme le leader européen de l’hydrogène dépassant même nos voisins allemands. Plus d’informations devraient être communiquées lors de la COP26 à Glasgow courant novembre.

 

HYVIA, Renualt's project for its hydrogen vans – Explica .co

 


Publié

dans

par

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *