Grand Auto

Lotus prépare sa nouvelle série à Wuhan

Depuis le modèle Evija, sorti en 2020, il est clair que la marque Lotus s’intéresse de plus en plus à la motorisation électrique. Par contrainte ou par volonté, Lotus rentre dans le moule et compte prendre de l’avance sur ses concurrents. La marque britannique poursuit son électrification en proposant cette fois-ci quatre modèles zéro émission. L’Emira sera donc très certainement le dernier modèle pourvu d’un moteur thermique.

 

Made in Wuhan

Toutefois, ce plan d’électrification prendra place en Chine, plus précisément à Wuhan. En effet, le nouvel actionnaire majoritaire de la marque, Geely, compte développer une nouvelle usine intelligente. En plus de l’usine en plein cœur de la ville, une piste de seize virages devrait permettre de réaliser les tests des différents modèles. Ce projet faramineux, baptisé Lotus Technology, sera capable selon les constructeurs de délivrer pas moins de 150 000 véhicules par an. Un record pour la marque originaire d’Hethel qui fêtait en 2018 son 100 000ème modèle produit.

 

https://www.autojournal.fr/wp-content/uploads/autojournal/2021/08/lotus-technology-hq-architectural-image-684x410.jpg

 

Lotus propose ses Types

Le premier modèle annoncé pour 2022 sera le SUV nommé pour le moment “Type 132”. Ce nouveau concurrent du segment E devrait faire de l’ombre au Range Rover et fêtera par la même occasion les 70 ans de la marque. Au programme, le coupé quatre portes Type 133 arrivera l’année suivante et devrait concurrencer la Audi e-tron GT ou encore le Porsche Taycan. Les hostilités se poursuivent ensuite avec le Type 134 en 2025. Un SUV proche du Porsche Macan plus destiné au segment D, donc potentiellement plus abordable. On conclura ce plan finalement en 2026 par la sportive Type 135. Cette sportive d’ailleurs devrait être conçue en collaboration avec nos ingénieurs français, de chez Alpine, souligne la direction chinoise de Lotus.

 

Si peu de précision ont encore été dévoilée, les trois premiers modèles devraient recourir à des batteries à hautes capacités (entre 92 et 120 kWh) pouvant supporter des charges ultrarapides. De plus, le 0 à 100 km/h pourrait être franchi en moins de trois secondes sur les versions de pointes. Enfin, on peut supposer que la sportive , seule modèle qui continuera d’être fabriqué en Grande-Bretagne, devrait atteindre les 400 ch.

 

Lotus annonce toutes ses prochaines nouveautés

 


Publié

dans

par

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *