Grand Auto

Le GP de Bahreïn ouvre le bal !

Ce week-end se tiendra la 17ème édition du GP de Bahreïn qui amorce cette nouvelle saison des championnats du monde en F1 pour 2021. Une édition largement médiatisée qui sera diffusée en intégralité, sur les chaînes de Canal+. L’événement se relève de sa dernière édition de novembre 2020 où Romain Grosjean a frôlé la mort en restant près de 28 secondes dans les flammes. Celui-ci a quitté les circuits de F1 pour se lancer dans l’Indycar :

C’est totalement différent. Ça reste du sport automobile, une voiture avec quatre roues, mais ça n’a rien à voir. C’est une vraie bouffée d’oxygène. Il y a du positif et du négatif. En termes de technologie, c’est des années de retard par rapport à la Formule 1, mais ils n’en veulent pas plus. Il y a une super entente entre les pilotes. Une bonne atmosphère, même si on ne se fait pas de cadeau en piste. Tout est ouvert, accessible.

Il garde toutefois un bien dans le milieu de la F1 en devenant consultant télé pour le compte de Canal+. Les autres pilotes ont entamé la présaison et ont eu le temps de se familiariser avec le circuit et ses 16 virages. A cette occasion, plusieurs vainqueurs potentiels se détachent du peloton. Tout les scénarios semblent possibles.

Alexander, Albon, Toro, Rosso, F1, Formule, Un

Les figures attendues

Cela pourrait bien être l’année du belgo-néerlandais Max Verstappen qui annonce la couleur en signant le meilleur temps en présaison la semaine dernière (1 min 28,960 s). Celui qui est désigné comme favori, représentera l’écurie Red Bull au volant de sa RB16B.  Avec une agressivité mieux contrôlée, pourra-t-il décrocher mieux que le bronze de l’an dernier ? L’intéressé semble déterminé :

Je vois chaque saison comme une nouvelle opportunité de les battre, mais nous serions stupides de nous attendre à ce que ce combat soit facile, en regardant simplement les tests et en pensant que nous sommes en avance.

Un peu plus loin, le britannique Lewis Hamilton sera de la partie, toujours au volant de sa Mercedes. Celui-ci pourrait signer sa troisième victoire consécutive sur ce GP. Une prouesse qui serait la première sur le circuit du Moyen-Orient. Il deviendrait par la même occasion le pilote le plus titré de l’histoire avec huit titres de champions du monde avec 95 victoires sur 266 Grands Prix.

Afficher l’image source

Pour représenter la France, Esteban Ocon va concourir sous le bandeau tricolore du constructeur Alpine. Il sera secondé par l’italien Fernando Alonso qui, à 39 ans, signe son retour en tant que coéquipier, après deux années d’absence suite à une fracture de la mâchoire. La coopération semble être au beau fixe selon le normand :

Tout se passe bien, on a à peu près les mêmes ressentis sur la voiture. On avance ensemble dans la même direction pour le développement en course. On collabore bien et il va encore vite l’ancien ! Je connais bien mon équipe, ca se présente bien.

Formule 1, Fernando Alonso, Pilote, Podium, Monza, Fête

La concurrence sera rude et de nombreux autres concurrents seront à surveiller comme les finlandais Valtteri Bottas et Kimi Räikkönen ou encore l’allemand Sebastian Vettel.

Programme :

  •  Vendredi 26 mars :
    • Essais libres 1 de 12h30 à 13h30 (Canal+)
    • Essais libres 2 de 16h à 17h (Canal+)
  • Samedi 27 mars :
    • Essais libres 3 de 13h à 14h (Canal+ Décalé)
    • Qualifications de 16 à 17h (Canal+ Décalé)
  • Dimanche 28 mars :
    • La course à partir de 17h (Canal+ en clair)

 


Publié

dans

par

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *