Grand Auto

Comment bien choisir sa première voiture ?

Acheter sa première voiture est un moment important pour chaque conducteur. C’est un choix qui ne doit pas être pris à la légère. Le budget est très souvent le premier frein à l’achat. La plupart des jeunes conducteurs privilégient donc des véhicules d’occasion. En conséquence, voici un guide de premier achat pour choisir, de la sélection à l’achat, le véhicule qui vous corresponde.

Choisir une voiture adaptée

L’aspect financier et sans doute la priorité lorsqu’on souhaite s’offrir sa première voiture. Les voitures françaises constituent déjà un large panel de possibilités plus accessibles et moins chères à entretenir. Au-delà du prix du véhicule, qui comprend la taille, la date de sortie, la performance et l’ergonomie. Il faut prendre en considération tous les frais qui vont s’ajouter par la suite. Parmi eux, on retrouve la carte grise, l’assurance et les éventuelles taxes additionnelles liées à l’administratif. L’assurance sera d’autant plus importante, et pour un jeune conducteur, et pour un véhicule performant. Une fois sur la route, il faudra prendre en compte la consommation quotidienne de carburant et son prix. Passer par un crédit à la consommation peut être une stratégie payante. Enfin il y a les frais d’entretien comme le remplacement des pièces usées ou encore le contrôle technique.

 

A noter tout de même que l’Etat propose aujourd’hui certaines aides comme le bonus écologique ou la prime à la conversion. N’hésitez pas à demander plus d’informations auprès d’un concessionnaire pour savoir si vous y êtes éligible. Finalement, il y a trois coûts à considérer. Le coût d’achat de départ, le coût d’usage et et le coût de revente. Ne prenez pas ce choix à la légère pour minimiser les pertes.

 

Bien vérifier le véhicule l’occasion

L’extérieur

Une fois que vous avez trouver l’offre qui corresponde à vos attentes en tout point, il ne reste plus qu’à aller le “visiter” comme un bien immobilier. Avant de prendre le volant, faites un vérification minutieuse. Idéalement faites-le un jour où il fait beau. Un jour sec et lumineux permettra d’avoir un avis le plus avisé possible et de voir les plus petites imperfections. Chaque élément à redire au vendeur, qu’il soit annoncé ou non, jouera en votre faveur pour la négociation.  Commencez par inspecter l’extérieur du véhicule (griffures, chocs, peintures…). Si le véhicule possède une attache-remorque, demandez s’il a servi car l’embrayage peut en pâtir. Examinez les zones d’infiltration et où la rouille pourrait se former (les joints de fenêtres et pare-brise, les zones d’évacuation d’eau…).

Ensuite, observez l’état des pneus et des freins. Les pneus doivent avoir une usure homogène et identique. Vérifiez les plaquettes et les disques de freins. Il doit rester un espace suffisant sur la bordure de chacun. Enfin soulevez le capot pour noter toute déformation au niveau de la mécanique. Même si vous n’avez pas un regard d’expert, une brûlure, une fuite d’huile, une torsion, un radiateur défectueux ou un travers bombé devra être justifié par le vendeur. Le dernier contrôle technique sur la vignette indique le kilométrage relevé.

Moteur, Subaru, Moteur Boxer, Capot De L'Espace

L’intérieur

Une fois dans l’habitacle, observez comment le véhicule a été utilisé et entretenu. L’avant, l’arrière, le coffre. Tout doit y passer. De plus, prenez le temps de vérifier les fonctions électroniques. Le tableau de bord, les fenêtres mais également les commandes au volant.

 

Petite astuce pour vérifier l’efficacité de la climatisation : allumer l’air conditionné  à pleine puissance, si la soufflerie s’active en moins de 10 secondes alors la climatisation est fonctionnel.

Cabine De Pilotage, L'Intérieur De La, Peugeot

L’essai routier

Dernière étape, on achète pas une première voiture pour l’exposer mais pour l’utiliser au quotidien. Il est donc primordial de la voir en action. L’essai routier est par convention obligatoire. N’hésitez pas à céder le volant au propriétaire pour observer comment il a utilisé le véhicule avant de le vendre. Une fois au volant, alternez ville et routes où on peut pousser le moteur. La mécanique du véhicule doit être fluide. L’embrayage difficile peut être signe de pièce à changer. Concentrez vous sur le point de patinage qui ne doit pas être trop haut ni faire accrocher la boîte entre les vitesses. Lorsque vous pouvez accélérer, vérifiez qu’il n’y ait pas de fumée anormale qu’elle soit blanche, noire ou bleue. De plus, la tenue de route doit être stable. Si vous lâchez le volant le cap doit être maintenu en ligne droite. Enfin écoutez votre voiture. Si un bruit suspect, un cliquetis, un grincement survient, il faut déterminer son origine car cela peut être dangereux.

Voiture, Le Trafic, L'Homme, Se Dépêcher

L’achat

Le test est concluant, le véhicule correspond à vos attentes, il ne reste plus qu’à contrôler la paperasse. Le véhicule doit avoir un carnet d’entretien à jour. Les échéances de vérifications doivent être notifiées, par des factures, au même titre que les vidanges et autres changements de pièces (filtres, plaquettes, bougies…). le dernier contrôle technique doit être valide depuis moins de six mois. Pour terminer, la passation d’un véhicule, nécessite un certificat de non-gage, délivré par le ministère de l’Intérieur.

 


Publié

dans

par

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *